Conformité GDPR 2018 : comment adapter votre stratégie marketing ?

< Retourner au blog

Conformité GDPR 2018 : comment adapter votre stratégie marketing ?

L’entrée en vigueur du RGPD le 25 mai 2018 va changer Internet tel qu’on l’a connu. Jusqu’ici, les données privées étaient abondamment utilisées par les équipes marketing pour accroître la performance de leurs actions. Mais avec le Règlement Général sur la Protection des Données européen, le Big Data va changer de visage. Loin d’être une punition, le RGPD représente plutôt une opportunité de développer un marketing dit « permissif », conforme aux nouvelles lois. À condition de bien adapter sa stratégie marketing.

 

Quelles contraintes le RGPD entraîne-t-il pour le marketing ?

Si vous possédez un site Internet et une stratégie de marketing digitale, il y a fort à parier que vous traitiez et collectiez les données personnelles de vos visiteurs.

New Call-to-action

Ce nouveau règlement n’interdit pas la collecte des data de but en blanc mais il faudra désormais prendre beaucoup plus de précautions et obtenir l’accord de chacun de vos utilisateurs pour un grand nombre d’actions.

Afin de vous aider à être en conformité avec la loi, voici une liste des principales actions marketing qu’il faudra revoir à la loupe pour atteindre la transparence demandée par le RGPD :

L’e-mail marketing

Sans adresses e-mail ni base de données, pas de campagne mailing. Vous devez donc obtenir de façon « permissive » l’adresse de votre visiteur et envoyer aux oubliettes l’achat de bases de données.

Il vous faudra désormais l’accord explicite de vos contacts pour leur adresser votre newsletter/mail de promotion ou toute opération marketing.

Les formulaires

Les formulaires seront désormais assortis de cases à cocher, expliquant clairement à votre visiteur que ses données personnelles seront conservées. Les accords à donner seront nombreux : un pour chaque action (mail, revente de données, contact direct, etc.)

Les cookies

Commencez à retravailler vos nouveaux bandeaux : d’une durée limitée à 13 mois (date à laquelle il faudra obtenir un nouveau consentement de l’utilisateur), ils devront être mis à jour en mai 2018 et définir précisément les actions incluses dans l’accord.

L’exemple des cookies sur le site de la CNIL :

« En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de [Cookies ou autres traceurs] pour vous proposer [Par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts] et [Par exemple, réaliser des statistiques de visites]. »

 

La minimisation des données

La collecte abusive d’informations personnelles touche également à sa fin : il faudra maintenant vous limiter au minimum nécessaire dont vous avez besoin. Vous serez également dans l’obligation de mentionner l’utilisation faite pour chacune de ces données.

Cette liste est bien sûr non exhaustive, mais vous donne déjà une idée de la to-do list marketing qui vous attend pour mai 2018. Et afin de vous convaincre, rappelons que l’amende administrative peut s’élever jusqu’à 20 millions d’euros en fonction des différents cas !

Pourquoi le GDPR 2018 est-il une force pour votre stratégie marketing ?

Vous dire que le RGPD est une chance est loin d’être du mauvais esprit : en appréhendant au mieux les nouvelles réglementations, vous renforcerez votre marketing permissif, améliorerez vos relations clients et prendrez une longueur d’avance sur vos concurrents.

Le mariage du RGPD et de l’inbound marketing

Dans le cas d’une stratégie d’inbound marketing, où vous attirez vos prospects par du contenu de qualité, capable de répondre à une demande précise initiée par le client, le RGPD est votre meilleur allié. Pourquoi ? Parce qu’il va devenir de plus en plus difficile d’attirer et de qualifier vos utilisateurs. Mais si vous leur offrez un contenu assez qualitatif pour obtenir leurs données avec leur consentement, vous vous démarquerez du lot et gagnerez leur confiance.

Plus de transparence = plus de confiance

En redonnant un certain contrôle à l’utilisateur sur ce qu’il donne et ce qu’il reçoit, on peut parier qu’il sera plus enclin à écouter vos messages, à regarder avec bienveillance vos actions marketing. La transparence est la règle des nouvelles relations sur Internet.

New Call-to-action

Le RGPD implique des contraintes nouvelles pour le marketing digital mais offre également le terrain pour des stratégies moins intrusives.


L'antisèche

  • L’entrée en vigueur du RGPD le 25 mai 2018 va concerner la quasi-majorité des entreprises.
  • De nouvelles contraintes concernant la collecte et le traitement des données personnelles vont devoir être respectées par les équipes marketing.
  • Le RGPD est une chance de délivrer un contenu de qualité, plus respectueux et répondant aux besoins réels des utilisateurs.

Rejoignez la discussion